CRESTOR® (rosuvastatine calcique)

Crestor (rosuvastatine calcique) est une statine inhibitrice de l’HMG-CoA pour le traitement de la dyslipidémie et de l’hypercholestérolémie.

Études cliniques

Etude STELLAR1,12

Description de l’étude

STELLAR était un étude de 6 semaines, multicentrique, en ouvert, randomisé, à 15 bras, comparant l’efficacité et la sécurité d’emploi de CRESTOR à celles de l’atorvastatine, de la simvastatine et de la pravastatine chez 2 240 patients atteints d’hyperlipidémie ou de dyslipidémie mixte. 

L’étude effectuait les comparaisons de doses suivantes : CRESTOR 10 mg par rapport à l’atorvastatine 10 mg, 20 mg et 40 mg, la simvastatine 10 mg, 20 mg et 40 mg, et la pravastatine 10 mg, 20 mg et 40 mg : CRESTOR 20 mg par rapport à l’atorvastatine 20 mg, 40 mg et 80 mg ; la simvastatine 20 mg, 40 mg et 80 mg, et la pravastatine 20 mg et 40 mg ; et CRESTOR 40 mg par rapport à l’atorvastatine 40 mg et 80 mg, la simvastatine 40 mg et 80 mg, et la pravastatine 40 mg. 

Le critère d’évaluation principal était la variation du pourcentage par rapport au LDL-C de référence à la semaine 6. Les critères d’évaluation secondaires comprenaient l’atteinte des LDL-C ciblés selon le NCEP ATP III.

Diminutions de LDL-C

Dans l'étude STELLAR, CRESTOR a réduit les taux de LDL-C à chaque dose1,12,14


Diminutions de LDL-C au bout de 6 semaines par dose chez des patients atteints d’hyperlipidémie ou de dyslipidémie mixte1,12,14

Diagramme en barres illustrant les diminutions de LDL-C dans l’essai STELLAR
Diagramme en barres illustrant les diminutions de LDL-C dans l’essai STELLAR
STELLAR 9/10

Dans l’étude STELLAR, chez des patients atteints d’hyperlipidémie ou de dyslipidémie mixte

Diagramme illustrant près de 9 patients sur 10 atteignant le LDL-C cible
Diagramme illustrant près de 9 patients sur 10 atteignant le LDL-C cible

eLDL-C selon le NCEP ATP III < aux objectifs ciblés : < 100 mg/d pour les patients à risque à long terme de maladie coronaire (MC), risques équivalents de MC, ou facteurs de risque conférant un risque de MC sur 10 ans > 20 % ; < 130 mg/dl pour les patients à risque intermédiaire (multiples [2+] facteurs de risque avec un risque de MC sur 10 ans < 20 %) ; et < 160 mg/dl pour les patients à faible risque (0 à 1 facteur de risque).12