IMFINZI™ (durvalumab)

IMFINZI est indiqué en monothérapie dans le traitement des patients adultes atteints d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) localement avancé, non opérable, dont les tumeurs expriment PD-L1 ≥ 1% des cellules tumorales et dont la maladie n’a pas progressé après une chimioradiothérapie à base de platine.

Notice

Posologie et mode d'administration

Le traitement doit être instauré et surveillé par un médecin ayant l’expérience du traitement des cancers.

Test des taux de PD-L1 chez les patients atteints d’un CBNPC localement avancé.
Chez les patients atteints d’un CBNPC localement avancé éligibles à un traitement par IMFINZI, l’expression tumorale de PD-L1 doit être confirmée par un test validé (voir rubrique 5.1 du RCP).

Posologie
La dose recommandée d’IMFINZI est de 10 mg/kg administrée sous forme de perfusion intraveineuse d’une durée de 60 minutes toutes les 2 semaines, jusqu’à progression de la maladie ou toxicité inacceptable, ou pour une durée maximale de 12 mois.

Il est recommandé de poursuivre le traitement chez les patients cliniquement stables présentant des signes de progression de la maladie jusqu’à ce que la progression de la maladie soit confirmée.

Une augmentation ou une réduction de la dose n’est pas recommandée. La suspension de la dose ou l’arrêt du traitement peut être requis sur la base de la sécurité et la tolérance individuelles.

Les recommandations relatives au traitement des effets indésirables immuno-médiés sont décrites dans le tableau 1 (voir rubrique 4.4 du RCP).

Tableau 1. Modifications recommandées pour le traitement par IMFINZI et recommandations relatives au traitement

Effects indésirables

Intensitéᴬ

Modification du traitement par
IMFINZI 
Traitement par corticoïdes sauf indication contraire
Pneumopathie immunomédiée / pneumopathie interstitielle  Grade 2 Suspendre le traitement  Débuter le traitement par 1 à 2 mg/kg/jour de prednisone ou équivalent suivi d’une réduction progressive de la posologie
Grade 3 ou 4 Interrompre définitivement 1 à 4 mg/kg/jour de prednisone ou équivalent suivi d’une réduction progressive de la posologie 
Hépatite immuno-médiée  Grade 2 avec une ALAT ou une ASAT > 3-5 x LSN et/ou une bilirubine totale > 1,5-3 x LSN Suspendre le traitement Débuter le traitement par 1 à 2 mg/kg/jour de prednisone ou équivalent suivi d’une réduction progressive de la posologie 
Grade 3 avec une ASAT ou une ALAT > 5- ≤8 x LSN ou une bilirubine totale > 3- ≤ 5 x LSN
Grade 3 avec une ASAT ou une ALAT > 8 x LSN ou une bilirubine totale > 5 x LSN Interrompre définitivement  
ALAT ou ASAT concomitante > 3 x LSN et bilirubine totale > 2 x LSN sans autre cause
Colite ou diarrhée immunomédiée  Grade 2 Suspendre le traitement Débuter le traitement par 1 à 2 mg/kg/jour de prednisone ou équivalent suivi d’une réduction progressive de la posologie
Grade 3 ou 4 Interrompre définitivement  
Hyperthyroïdie immunomédiée  Grade 2-4 Suspendre le traitement jusqu’à l’obtention d’un état clinique stable Traitement symptomatique, voir rubrique 4.8 
Hypothyroïdie immunomédiée  Grade 2-4 Pas de changements  Débuter une hormonothérapie thyroïdienne substitutive comme cliniquement indiqué
Insuffisance surrénalienne immuno-médiée ou hypophysite/hypopituitarisme Grade 2-4 Suspendre le traitement jusqu’à l’obtention d’un état clinique stable  Débuter un traitement par 1 à 2 mg/kg/jour de prednisone ou équivalent suivi d’une réduction progressive de la posologie et d’une hormonothérapie substitutive comme cliniquement indiqué
Diabète sucré de type 1 immuno-médié  Grade 2-4 Pas de changements  Débuter le traitement par l’insuline comme cliniquement indiqué 
Néphrite immuno-médiée  Grade 2 avec créatininémie > 1,5-3 x (LSN ou valeur initiale) Suspendre le traitement  Débuter le traitement par 1 à 2 mg/kg/jour de prednisone ou équivalent suivi d’une réduction progressive de la posologie 
Grade 3 avec une créatininémie > 3 x la valeur initiale ou > 3- 6 x LSN ; grade 4 avec une créatininémie > 6 x LSN Interrompre définitivement 
Éruption cutanée ou dermatite immuno-médiée  Grade 2 pendant > 1 semaine  Suspendre le traitement  Débuter le traitement par 1 à 2 mg/kg/jour de prednisone ou équivalent suivi d’une réduction progressive de la posologie 
Grade 3
Grade 4 Interrompre définitivement 
Myocardite immuno-médiée  Grade 2 Suspendre le traitementᵇ Débuter le traitement par 2 à 4 mg/kg/jour de prednisone ou équivalent suivi d’une réduction progressive de la posologie 
Grade 3 ou 4, ou tout grade avec une biopsie positive Interrompre définitivement 
Myosite/ Polymyosite immunomédiée  Grade 2 ou 3 Suspendre le traitement  Débuter le traitement par 1 à 4 mg/kg/jour de prednisone ou équivalent suivi d’une réduction progressive de la posologie
Grade 4 Interrompre définitivementᶜ
Réactions liées à la perfusion  Grade 1 ou 2 Interrompre ou ralentir la vitesse de perfusion  Une prémédication est à envisager pour la prophylaxie de réactions ultérieures liées à la perfusion
Grade 3 ou 4 Interrompre définitivement   
Infection Grade 3 ou 4 Suspendre le traitement jusqu’à l’obtention d’un état clinique stable  
Autres effets indésirables immuno-médiés  Grade 3 Suspendre le traitement Envisager une dose initiale de 1 mg/kg/jour à 4 mg/kg/jour de prednisone ou équivalent suivi d’une réduction de la posologie 
Grade 4 Interrompre définitivement 

ᴬ Critères communs de terminologie pour les événements indésirables, version 4.03. ALAT : alanine aminotransférase ; ASAT : aspartate aminotransférase ; LSN : limite supérieure de la normale. 
b  En l’absence d’amélioration dans les 3 à 5 jours malgré la prise de corticoïdes, la mise sous thérapie additionnelle immunosuppressive doit être initiée immédiatement. Jusqu’à résolution (grade 0), une réduction de dose graduelle des corticoïdes doit être initiée et continuée pendant au moins 1 mois, après laquelle IMFINZI peut être repris sur la base du jugement clinique.
 Interrompre définitivement IMFINZI si les effets indésirables ne se résolvent pas en grade ≤ 1 dans les 30 jours ou s’il y a des signes d’insuffisance respiratoire .

En ce qui concerne les effets indésirables immuno-médiés suspectés, une évaluation appropriée doit être menée afin de confirmer l’étiologie et d’exclure d’autres étiologies. L’augmentation de la dose de corticoïdes et/ou l’utilisation additionnelle d’immunosuppresseurs systémiques est à envisager s’il y a aggravation ou absence d’amélioration. Lorsqu’une amélioration avec un grade ≤ 1 est obtenue, une diminution des corticoïdes devra être initiée et continuée pendant au moins 1 mois. Après suspension, IMFINZI peut être repris dans les 12 semaines si les effets indésirables se sont améliorés jusqu’à un grade ≤ 1 et la dose de corticoïdes a été réduite à ≤ 10 mg de prednisone ou équivalent par jour. IMFINZI doit être définitivement arrêté pour les effets indésirables immuno-médiés récurrents de grade 3 ou 4 (sévères ou menaçant le pronostic vital).

Pour les effets indésirables non immuno-médiés, il faudra envisager de suspendre le traitement par IMFINZI pour les effets indésirables de grade 2 et 3 jusqu’à un retour à un grade ≤ 1 ou retour à la situation initiale. IMFINZI doit être arrêté pour les effets indésirables de grade 4 (à l’exception des anomalies de laboratoires de grade 4, pour lesquelles la décision d’arrêter le traitement doit être basé sur les signes / symptômes cliniques associés et le jugement clinique).

Populations particulières

Population pédiatrique
La sécurité et l’efficacité d’IMFINZI chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans n’ont pas été établies. Aucune donnée n’est disponible.

Sujet âgé
Aucune adaptation posologique n’est requise chez le sujet âgé (≥ 65 ans) (voir rubrique 5.1 du RCP). Les données disponibles chez les patients âgés de 75 ans ou plus sont limitées.

Insuffisance rénale
Aucune adaptation posologique d’IMFINZI n’est recommandée pour les patients présentant une insuffisance rénale légère ou modérée. Chez les patients atteints d’une insuffisance rénale sévère, les données sont trop limitées pour tirer des conclusions sur cette population (voir rubrique 5.2 du RCP).

Insuffisance hépatique
Les données disponibles chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée à sévère sont limitées. La voie hépatique étant peu impliquée dans l’élimination du durvalumab, aucune adaptation posologique d’IMFINZI n’est recommandée chez ces patients en raison de l’absence de différence d’exposition attendue (voir rubrique 5.2 du RCP).

Mode d’administration

IMFINZI est destiné à une utilisation intraveineuse. Il doit être administré en perfusion intraveineuse pendant une durée de 60 minutes (voir rubrique 6.6 du RCP).

Pour les instructions concernant la dilution du médicament avant administration, voir la rubrique 6.6 du RCP.