Respi4Doctors est une plate-forme numérique via laquelle AstraZeneca offre des informations et des services en rapport avec le traitement des troubles respiratoires.

Publications

Vous trouverez dans cette section une description de publications scientifiques récentes.

Stepping up to dual bronchodilation is recommended for COPD patients with insufficient symptom control. In this article Prof. Cataldo (CHU Liège) shares his opinion on how and when dual bronchodilation could be implemented in the clinical practice.

  

D’après un article publié dans ‘La référence médicale’*

 

La référence médicale : Bon nombre de patients souffrant de BPCO semblent contrôler leurs symptômes au moyen d’une monothérapie LAMA ou LABA. Or, des études cliniques démontrent que certains patients présentent des symptômes « cachés ». De quoi s'agit-il précisément ? 

Professeur Didier Cataldo: De nombreux patients atteints de BPCO limitent leurs activités physiques, afin de prévenir les symptômes gênants.1 De plus, nous constatons que ces patients ne rapportent pas spontanément à leur médecin les symptômes gênants survenant tôt le matin, ainsi que le soir ou la nuit. Les questionnaires classiques que nous utilisons pour évaluer les symptô- mes chez les patients atteints de BPCO (je pense aux questionnaires mMRC (modified Medical Research Council) et CAT (COPD Assessment Test) ne sont pas suffisamment spécifiques pour dé- celer ces symptômes précis. Dans la pratique clinique, je demanderais toujours explicitement aux patients atteints de BPCO quels symptômes surviennent aux différents moments de leurs activités, y compris le soir, la nuit ou le matin. 

Nous remarquons trop souvent que les patients atteints de BPCO sous-estiment leurs symptômes. Il est possible que de nombreux patients souffrant de BPCO se sentent responsables de leur affection suite à leur tabagisme antérieur et ne rapportent pas spontanément tous les symptômes. Ils ont aussi souvent adapté leur mode de vie et leurs activités de façon à éviter les symptômes. 

Le traitement aclidinium/ formotérol 400/12 μg permet également une amélioration des symptômes survenant tôt le matin chez les patients souffrant de BPCO avec peu de symptômes. 

La référence médicale : Quand démarrez-vous une bronchodilatation double dans la pratique clinique ?

Professeur Didier Cataldo: Une bronchodilatation double avec une thérapie combinée LAMA/LABA est recommandée pour les patients atteints de BPCO présentant des symptômes respiratoires résiduels durant une monothérapie. La récente analyse des études ACLIFORM et AUGMENT a démontré que non seulement les patients souffrant de BPCO avec des symptômes résiduels prononcés graves, mais également les patients atteints de BPCO présentant peu de symptômes résiduels montraient une amélioration significative de leur fonction pulmonaire, des symptômes de dyspnée et des symptô- mes survenant tôt le matin, grâce à une bronchodilatation double.2

Lors du choix et du dosage des bronchodilatateurs, il est très important de tenir compte du profil circadien des symptômes de la BPCO. Chez les patients souffrant de BPCO avec principalement des symptômes résiduels durant la nuit et tôt le matin, un contrôle optimal de ces symptômes pourrait être atteint au moyen d'une administration deux fois par jour. Maintenant qu’en Belgique, nous disposons également de plusieurs combinaisons LAMA/LABA dans un seul inhalateur, nous pouvons opérer le meilleur choix pour chaque patient individuel atteint de BPCO.

* La Référence Médicale, n° 1 décembre 2016/janvier 2017

Références:

1. Jones P, et al. COPD: the patient perspecive. InternationalJournal of COPD 2016; 11: 13-20.

2. Miravitlles M, et al. The efficacy of aclidinium/formoterol on lung function and symptoms in patientswith COPD categorized by symptom status:a pooled analysis. International Journal of COPD2016; 11: 2041-2053.

  

Stepping up to dual bronchodilation is recommended for COPD patients with insufficient symptom control. This presentation below discusses which patients could benefit from dual bronchodilation by means of a recent publication of Dr. Miravitlles (Hospital Universitari Vall d’Hebron, Barcelona).

Preview

Scroll here

The efficacy of aclidinium/formoterol on lung function and symptoms in patients with COPD categorized by symptom status: a pooled analysis.

Miravitlles M, Champan KR, Chuecos F, Ribera A, Garcia Gil E.

Background
  • Dual bronchodilation is recommended for the treatment of COPD. However, there are limited data on the effectiveness
    of dual bronchodilation in patients stratified according to symptom severity.
  • This study assessed the efficacy of BID aclidinium/formoterol 400/12 μg (AB/FF 400/12 μg) in COPD patients stratified as less symptomatic and more symptomatic.
Methods

This was a pooled post hoc analysis of ACLIFORM and AUGMENT; two 24-weeks, double-blind, randomized, parallel-group, active- and placebo-controlled multicenter Phase III studies of twice-daily AB/FF 400/12 μg in moderate-to-severe COPD patients.

Patients are identified as more or less symptomatic by 2 baseline symptoms scales, E-RS and BDI:

  • Less symptomatic: E-RS < 10 (n = 1.172) or BDI ≥ 7 (n = 1.519)
  • More symptomatic: E-RS ≥ 10 (n = 2.164) or BDI lt; 7 (n = 1.778)
Results
  • AB/FF 400/12 μg provided improvement in 1-hour postdose FEV1 from baseline at week 24 vs placebo and monotherapies in both less and more symptomatic patients (p<0.0001).
  • At week 24, AB/FF 400/12 μg provided improvement in trough FEV1 vs placebo in both less and more symptomatic patients (p<0.05). In the more symptomatic group, AB/FF was superior to both monotherapies, while in less symptomatic patients, AB/FF was superior to FF.
  • At week 24, AB/FF 400/12 μg demonstrated improvements in TDI focal score compared with placebo in both less and more symptomatic patients (p<0.001), and vs AB in less symptomatic patients (p<0.05).
  • AB/FF 400/12 μg reduced early-morning symptom severity at week 24 in more symptomatic patients vs placebo and AB (p<0.05). In less symptomatic patients, early-morning symptom severity was reduced with AB/FF vs AB (p<0.05).
  • AB/FF 400/12 μg reduced early-morning limitation of activity vs placebo and AB in more symptomatic patients (p<0.001 & p<0.05). Additionally, in less symptomatic patients (BDI>7), AB/FF reduced early-morning limitation of activity vs AB (p<0.05).
  • In more symptomatic patients, AB/FF 400/12 μg also improved E-RS total score and severity of night-time symptoms from baseline vs placebo and one or both monotherapies (p<0.05).
  • AB/FF 400/12 μg reduced the rate of exacerbations vs placebo in more symptomatic patients (E-RS≥10) (p<0.05).
  • AB/FF 400/12 μg reduced the use of daily rescue medication from baseline at week 24 for both less and more symptomatic patients vs placebo (p<0.001).

Reference:
Miravitlles et al., Int J of COPD. 2016: 11; 2041-2053.

NS ID BE-1398-RD11/2017-WEB


Efficacy of LABA/LAMA by symptom status